Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 16:02

Jeudi 17 - Nancy / Soap Box Club : SWIN PROJECT + LE COMMANDER KEEN + SHUB

 

fly Soapbox

On arrive avec quelque chose comme une heure d'avance au rendez-vous et on tombe direct sur le parking du Soap box. Du coup on va manger quelques sandwicheries péraves aux saveurs américaines à engloutir rapidement. Après la digestion (ou pas) de ces mets ultimes, nous y retournons. Avec un périph bien chelou on se retrouve embringué sur la bretelle d'autoroute qui nous mène dans la direction opposée du club. Faisant demi-tour au bout de quelques kilomètres, nous arrivons de nouveaux dans la bonne direction et du coup direct sur le parking.

Les gars de Swin Project et JP de Escarres sont là pour nous accueillir.
On rigole de notre mésaventure, qui paraît-il arrive de toute façon au moins une fois à toute personne venant dans cette direction pour aller au Soap Box.

On décharge et on boit un pot. J'suis claqué et bien à l'ouest.
Je connaissais le lieu pour y être allé pendant la dernière tournée commune de Jubilé et Poutre en octobre 2009. Tout cela grâce au camion de Katatak et le super driver Roland Ntwin. Les bons Tomato Djihad nous y avaient accueillis pour une soirée mémorable !

On entre par le côté, ce qui est bien pratique pour poser le matos direct sur la petite scène. En face, une double porte battante où l'on peut aussi entreposer et un p'tit escalier qui mène aux cuisines. Le tout se trouve au dos du bar.

On salut de loin le patron qui a l'air plongé dans ses papiers…
Un peu plus tard dans la cuisine, je fais la connaissance de deux nénettes habillées de fluo moulant et une bonne dégaine flashy 80's. Elles font parti du collectif "La boom". Une équipe qui se promène ainsi dans les concerts, noise, hardcore histoire de faire la fête au milieu des zombies. Une excellente initiative.

Plus tard, Swin Project débute la soirée. je n'ai que quelques souvenirs diffus. C'était assez pop avec quelques envolées légères je crois… De loin, car je n'ai pas vu le set.
Mais, une fois n'est pas coutume, je retrouve leur CD 7 titres "Seneca Falls/nb" dans la distro.
Les breaks, mélodies bancales et même les voix oscillent entre Sebadoh et Pavement sur quasiment tout le disque. C'est tout de même moins surprenant que les groupes précités et le son est plus propre. Les 4 premières des presque 24 minutes de "Odalisque", le dernier morceau sont certainement les plus intéressantes. Une forte impression de Blumfeld, le groupe allemand (1990-2007). Un truc bien senti sans que ce soit pour autant du re-sucé. S'en suivent vingt minutes de noise électrique intégrale, y'avait du temps libre sur le disque…

Lorsque Le Commander Keen commence, on est derrière en train de discuter avec Oli et Giovanni de Death To Pigs. Longtemps que je ne les ai pas vus et ça fait bien plaisir de taper un peu la tchatche avec eux. Au bout de quelques temps, le son du groupe me titille un peu l'oreille. Je me déplace alors pour jeter un oeil. C'est un duo, basse, clavier, cris et batterie. Une sorte de mix avec My Disco et quelques breaks plus punks. La différence se trouve aussi sur des lignes de basse samplées et tournées en boucle, pendant que le clavier est utilisé. Des souvenirs diffus malgré avoir été devant ce coup-ci. Mais ça m'a parlé sur quelques passages. On entendait très mal la voix, mais j'ai un bon souvenir du set.

Au tour de Shub je suis encore dans un état critique. Aucun réel souvenir de ce qu'ils ont fait !
J'étais juste au taquet, collé devant à en prendre plein la tronche en compagnie de JP en première ligne avec quelques autres gars. Le set était bon, et je vois une Boomeuse venir lever les bras et gueuler sur les deux derniers morceaux. Je lui glisse non sans humour "Ha t'es là ?, j'croyais plus qu'on te verrait…"

Je discute pas mal avec Imram (Upfall?!), Mathieu et 20 boules (Thomato Djihad), quelques temps passés autour de la distro de nouveau avec Oli et Giovanni puis vient le temps des au revoir. On se retrouve avec les deux boomeuses qui me présentent aussi un gars, boomeur également et habillé de la même. On raconte pas mal de conneries et on glisse sur des blagues de plus en plus foireuses… Elles me montrent même leur tatouage au mollet, symbole de leur attachement à leur crew. On se boit une dernière paire de shot au comptoir, puis on se retire bien sagement à l'étage pour le dodo.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de assos'y'song
  • Le blog de assos'y'song
  • : Il s'agit du blog de l'Assos'y'song, organisatrice de concerts noise, rock, punk, pop, blues, hip hop, kraut, électro, expérimentale. Tous ces styles représentent ce qui nous touchent mais nous ne faisons que peu de dates. Petit label à ses heures, on a aussi une distro DIY.
  • Contact

Recherche