Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 13:00

Mardi 22 - Le mans / Le 80 : C.SPR + SERGEANT BUZFUZ + SHUB

 

flyer_Le-mans.jpg

Voilà bien des semaines que Shub me parle des rillettes du père Pissot, proclamées meilleures du monde ! Ils ont enregistré leur dernier album à la Boîte à meuh chez le pote de Dide, Fred Mateu alias Fredo, et goûtés cette merveille préparée au feu de bois.

Arrivé au numéro 80 de la rue nationale, une porte vitrée opaque en arrière-boutique d'une boucherie nous accueille. Le trio s'aventure dans ce qui est finalement un ruelle abîmée de trous remplis de flaques pour trouver quelqu'un. Pendant ce temps, je vide la voiture sur le trottoir. Revenus avec un diable, nous commençons la traversée en nous relayant devant la bagnole. On pose le matos dans la salle de répèt. La petite porte qui la sépare du bar et de l'entrée obstrue la vue s'il y a du monde derrière pour voir les concerts. On s'dit que ça va être une soirée intimiste…
On boit un pot et installe les instrus et la distro. Fredo arrive à ce moment-là. On délire autour de l'album qu'il n'avait pas encore vu et on tape la tchatche pendant que l'installation prend forme.
Quelques temps plus tard le monde arrive petit à petit et les choses prennent place peu à peu. Un kéké qui fait parti de l'orga me demande en fait ce que je fous là. Je lui explique qu'on tourne au volant, que je porte un peu le matos, qu'on tourne à la distro et surtout qu'on est potes et qu'on a créé ensemble notre association il y a  quinze ans. Il plaisante alors en me disant qu'en fait je portait juste les duvets. J'en rajoute un peu cyniquement en lui disant que je remonte aussi les chaussettes et coupe les citrons. Il à l'air bien défoncé, j'en fais pas cas.

Lorsque C.SPR commence, une dizaine de personnes vont voir le set dans la salle, autant restent dans l'entrée. J'irai me poser sur l'embrasement de la porte voir ce qu'il se passe. J'accroche pas trop et décroche deux morceaux plus tard. Ne connaissant pas grand chose dans la folk, je ne peux faire de rapprochements pour situer… Un duo local guitare, chant et qui joue totalement acoustique, avec qui j'aurai l'occasion de tchatcher quelques fois dans la soirée. Des gars très sympas.

Sergeant Buzfuz seul, joue par contre en électro-acoustique et quelques pédales d'effets. Par terre, il dispose savamment ses textes autour de lui avant de commencer. Sa voie a un fond éraillée, il a du coffre et joue très bien des distances avec le micro chant. Il chante bien et assure une bonne  présence. Son jeu de guitare est franc, sans fioritures. Le spectacle est même assuré lorsqu'il déclame une chanson tendre droit dans les yeux avec une nénette au premier rang. Jouant le gars pommé au moment où il lui avoue un sentiment sexuel. Il s'arrête de jouer et cherche le bon texte pour être certain que c'est bien ça qu'il voulait dire. Une fois confirmé, il reprend de plus belle, droit dans ses bottes et toujours fixé sur la fille. Un super morceau ! Je resterai presque jusqu'à la fin assez bluffé par sa prestation.
J'aurai par contre beaucoup plus de mal à dialoguer avec lui plus tard. Son pur accent anglais natif divise ma compréhension en particules.
Nous abandonnerons d'un tacite non accord commun au bout d'un quart d'heure.

Shub envoie. Le public est là mais semble absent. Seul le kéké du coin et une fille se trémoussent un peu devant. Mais ça tient plus du spectacle que d'un mouvement accompagnant la musique. L'apothéose arrive quand je jette un oeil sur l'écran du portable d'un gars qu'il tient dans la direction du groupe pile devant moi. Pensant qu'il filmait ou prenait une photo, je ne fus pas déçu quand je vis qu'il s'agissait en fait d'un film de cul ! Le mec matait ça tranquillement au premier rang pendant le concert. Rien à branler, voilà qui résume bien l'ambiance. Pendant le set, kéké me branche à nouveau. Le porteur de duvet est devenu mon pseudo. J'élude le personnage et préfère écouter la musique à ce moment précis. Il ne m'oublie malheureusement qu'un instant et me relance sur ma fonction. Il me demande ou j'étais pendant qu'ils déchargeaient le matériel ? Ce coup-ci je décide de le recadrer. Ayant pour ma part été réellement présent à ce moment je lui retourne la question. Comme il continue de se foutre de ma gueule, et que le dialogue est stérile je lui colle ma main gauche devant le nez, le majeur levé pour voir si là il comprenais… Stoïque, il me demande seulement deux minutes plus tard si je connais un certain Loïc X-or ? Oui, je l'ai vu hier soir, on a bu un pot ensemble. Il me compare à lui… Ses arguments sont très flous. Je crois au final qu'il faisait allusion à une certaine gouaille… Mais je ne crois pas qu'il ai compris ce mot.
Shub n'a rien vu de tout ça, mais ayant bien palpé la situation ils s'arrêtent au bout de trente cinq minutes alors qu'ils ont encore au moins trois, quatre morceaux sous le coude. Blasé, je gueule comme un goret tout seul en quémandant un rappel au moins avec la montée chromatique, histoire que je ne finisse pas frustré. C'est bon d'avoir des potes ! Ils s'exécutent rien que pour faire plaisir à ma petite pomme.

Heureusement le reste de l'orga est bien sympathique. On mange un bout et on boit quelques coups après avoir passé un certain temps autour de la table de distro à tchatcher. On parle du studio de Fredo, de musique, de groupes et de matos, passionnant.
Après la nuit au grenier, quelques cafés et premières intoxications pulmonaires on prend la route pour Nantes. Dide sort d'un sac un pot de rillettes. Fredo lui en avait laissé hier soir. C'est l'heure des tartines ! La réputation du père Pissot n'est pas usurpée, j'en bave rien que d'y repenser.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de assos'y'song
  • Le blog de assos'y'song
  • : Il s'agit du blog de l'Assos'y'song, organisatrice de concerts noise, rock, punk, pop, blues, hip hop, kraut, électro, expérimentale. Tous ces styles représentent ce qui nous touchent mais nous ne faisons que peu de dates. Petit label à ses heures, on a aussi une distro DIY.
  • Contact

Recherche