Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 12:19

Kabul Golf Club “Le bal du rat mort” – CD/EP - UFV Records

KGC Lebaldesratsmorts


Sorti il y a quelques mois, le bal du rat mort se pose là !

 

Même si cette formation est assez récente (2010) ces gars là, n’en sont pas à leur coup d’essai. Une démarche plutôt pro du groupe avec d’ores et déjà un label, un tourneur, une distribution bien appuyée, un titre phare « Demons day » avec un clip vidéo et un passage à la TV et tout et tout…

 

Cinq titres plus furieux les-uns que les autres.

Une basse qui arrache un œil, la batterie jouée la plupart du temps décroisée, lourde et précise.

Même si le tube est Demons day, mention spéciale à 5 minutes to midnight et son groove brinquebalant et super pêchu. Même quand il se casse la gueule, il t’en remet encore une couche.

Les compos sont vraiment bien gaulées et les grattes utilisent des sonorités plutôt rare et variées. Même le mixage fait la part belle aux guitares. Les aigües sont arides, acides et tant qu’t’en veux, y’en a.

La voix aussi est bien arrachée, ça sort des tripes sans chichis.

Assez logique me direz-vous puisqu’en Belgique c’est peut-être pas trop ce qu’ils mangent sur les bords de plage.

Cinq titres c’est court, après un quart d’heure y’en a plus. Vivement le live et vivement l’album !

Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 17:19

Pervers et Truands

 

Dans mes mains une démo CD-R, sa feuille papier (photo?)  et sa gangue de plastique. Un petit sticker avec prix libre (ça me plait, ça commence bien). Le groupe se nomme "pervers et truands" -un vrai slogan politique-, c'est donc une démo avec l'annonce de prochains splits avec d'autres groupes (Take Warning et Tamagawa). Ils sont quatre, viennent de Saint-é, moi je m'en fous, je me sens pas encore lyonnais, j'ai même un certain respect. Ca date de mai 2010 et c'est Fais-le-toi-même, enregistré à "Sauf Imprévu". une ch'tite photo et des textes. Le fond de la pochette est pas engageant mais là aussi on s'en fout. En tous les cas, les 4 gars ont une bonne bouille sur la photo malgré la barre noire au niveau de leurs regards. Les divers textes respirent pas la joie de vivre mais à la lecture y'a une certaine intensité vindicative qui se dégage.

CIMG4857

 

Disque sur la platine, à la première écoute la faible qualité d'enregistrement perçue laisse percer une forme de stoner-punk plutôt intéressant. Ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais. J'avais lu quelque part que ç'était du grunge, style sans forme au demeurant, mais je ne l'ai pas vraiment retrouvé sur ce disque 7 titres. D'ailleurs je connais pas Flipper et pis mes références grunge s'arrêtent à Nirvana, Soundgarden et Pearl Jam, désolé.

J'y trouve une version cheap de "unsane meets les stooges" avec une sorte de ian Mckay au whiskey qui chante.( Excusez-moi pour les références mais c'es difficile de conter ce que l'on ouit.)

Y'a un côté bien lourd avec une batterie accentuant le fond des temps, une basse stoner saturée comme il faut et, en effet, une guitare un brin grungy dans ses ouins-ouins. Les riffs sont poussés jusque dans leurs retranchements. Dommage que les fins de morceaux, la faute au CD-R, soient comme des éjacs précoces.

CIMG4858

 

En résumé, le son est bien dense, la batterie bien présente, le chant, même noyé, laisse présager un bon potentiel d'animosité et le tout a un côté cathartique et plombé. Un bon groupe de garage qui envoie du bois mais dont le potentiel est terni par la qualité d'enregistrement. J'attends, avec hate, de voir ce que ça peut donner en concert.

 

Sinon, on me signale qu'il y a eu une sortie plus récente (fin 2010) sous format K7 (très bien pour les vieux lecteurs de bagnoles ça!!). Il s'agit du split avec Take Warning. Vivement que je recroise le gars et sa distro.

 

Damien

 

et une vidéo en bonus->

 

Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 17:07

Death-To-Pigs_7pouces.jpg

 

"Castro Secret Sex Casino", encore un poème pour attaquer ce disque. Attaquer c'est bien le terme. Un titre animal avec une guitare qui te trucide les oreilles et tourne continuellement comme une ritournelle implacable. un chant parlé, crié et presque aboyé sur certains passages tendus. Il semble même y avoir deux chants avec des complaintes en cœur.
"I Got Nut", format une minute trente… Ce coup-ci c'est la basse qui est mise en avant et matraque un riff avec une boucle plus longue mais tout aussi entêtante. Un break, une reprise et hop c'est fini. Miam !

Les deux morceaux, "International Waste" et "A Man Of Ideas", qui composent la seconde face, sonnent plus comme des hymnes ou à la limite des tubes en puissance ! Ils ne s'enferment pas dans une veine unique punk, noise ou hardcore, mais un subtil mélange de tout ça. C'est plus musical, moins agressif, mais toujours aussi rock. Le chant y est plus posé, malgré une folie toujours apparente bien maîtrisée.

Vous remarquerez que je ne parle jamais des textes…
Une raison simple, je suis une bille dans cette langue. J'arrive à me faire comprendre grâce à mes mains additionnées aux expressions de faciès et un peu de vocabulaire. Mais de là à décrypter des paroles, il reste un gouffre.

Encore un disque vraiment bon en tous cas, pour cette dernière trace enregistrée en compagnie de Pavel à la guitare. En attendant de nouvelles aventures prochainement pour le groupe, qui lui a trouvé un remplaçant et enregistre bientôt.

Den's

Repost 0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 18:23

sangre-copie-1

 

Cela fait quelques temps déjà que DURE-MERE m'avait filé leur tout nouveau tout chaud premier album "Sangre". J'ai enfin maintenant écouté plusieurs fois le vinyl et je plane encore sur la deuxième écoute du CD…

L'objet est tout simplement magnifique (et je pèse mes mots). édition double vinyl ou un CD produit par eux même après des années de gestation et de galères incalculables !


La double pochette, belle et travaillée, jusqu'au vice de la sérigraphie intèrieure que personne ne pourra jamais voir sous peine de destruction de son exemplaire est très graphique. Délire bien sympa des faces de lune pour numéroter les 4 faces. Et comme si ça suffisait pas, encore un rond différent pour le CD.

La musique explore des univers abandonnés depuis le fameux chef d'oeuvre "Trans lines appointment" de Deity guns ! Attention je ne cherche pas à faire de comparaison à l'emporte pièce, l'instrumentation n'est déjà pas la même et il n'y a pas ce côté industriel.


Si je me permets ce parallèle c'est parce que je n'ai pas encore eu l'opportunité depuis d'écouter des choses du genre avec autant de classe. Maxi rajoute une dimension suplémentaire à ces territoires que je trouve malheureusement désertés depuis.


C'est en cela qu'ils se démarquent avec une forte identité aujourd'hui rodée par moultes concerts et tournées.
Pas besoin de paroles pour apprécier leur musique. Il y'a du chant mais pas tout le temps. De longues plages installent les ambiances, même si on peut en trouver 34 dans un morceau. Ici il faut prendre son temps…

Mais il ne faut surtout pas confondre avec une musique molle du genou !
Je pense très honnêtement qu'ils pourraient faire de la musique de films, sans savoir si ce genre d'idée leur a déjà traversé l'esprit ?

Pour la production pure, je n'ai qu'un bémol : sur le vinyl avec leur line-up il manque des fréquences basses.

J'ai de la merde dans les oreilles !!! En fait c'est des conneries ce que j'ai raconté.

Le truc, c'est que ce groupe exploite extrêmement bien les silences. La production est bonne puisqu'on entends quasiment les instruments comme si on était à côté. Lorsque les ambiances sont latentes, les silences crèvent tout simplement l'enveloppe sonore ! Les seules diminutions de fréquences basses sont en fins de faces. Problème inhérent au vinyl lui même. Toutes mes excuses Maestro !

Rappelons d'ailleurs ce line-up exeptionnel : Damien : batterie, Jako : chant et guitare sèche trafiquée home-made pour amplification électrique, Maximilien : clavier, bandonéon.
Mais ça c'est pas un mystère, les Masters CD et Vinyl ne sont pas les même, et ce dernier offre beaucoup moins de souplesse. Le CD est plein, entier et évoque plus facilement leur son live qui est maintenant bien touffu et fourni, sans jamais tomber dans l'excès de remplissages gratuits et inutiles.

BRAVO les gars, vraiment superbe, à l'image de ce que vous faites !

 

Den's

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de assos'y'song
  • Le blog de assos'y'song
  • : Il s'agit du blog de l'Assos'y'song, organisatrice de concerts noise, rock, punk, pop, blues, hip hop, kraut, électro, expérimentale. Tous ces styles représentent ce qui nous touchent mais nous ne faisons que peu de dates. Petit label à ses heures, on a aussi une distro DIY.
  • Contact

Recherche